Retour sur le Labo de recherche #01

Animé par la Cie ONAVIO

Ce Labo visait à inviter des professionnels à tester des modes de recherche et de création artistique via des processus ou des outils numériques. Sans obligation de production in fine, ce temps de recherche a pu nourrir des idées en cours pour appuyer le stade de l’envie à celui du projet !

Publics : artistes, professionnels des arts du spectacle, acteurs de la culture ou du numérique (niveau débutant !)

Déroulé :

Vendredi 28 avril de 14h à 17h : partage d’expériences

Sur l’échelle du temps de l’humanité, le « numérique » s’est imposé dans nos vies plus rapidement que la fourchette ou la démocratie ! Dans ce temps très court (une trentaine d’années ? Quarante ?), ses usages ont parallèlement suinté dans tous les domaines artistiques, soit comme un simple tournevis, soit devenant lui-même une esthétique à part entière, avec ses propres sujets d’exploration et de réflexion.

Si les « machines » aujourd’hui disponibles pour le grand public sont de plus en plus puissantes, avec des interfaces de plus en plus intuitives et à des coûts de plus en plus abordables, leurs utilisations ne sont souvent pas adaptées aux besoins des créateurs. En effet, ces machines grand public répondent pour la plupart d’entre elle à un mot d’ordre : une machine + une interface = un usage

Or, la démarche de la plupart des créateurs ne réside pas dans une adaptation de son œuvre en fonction des outils à sa disposition. Il doit aussi inventer les outils qui lui permettront d’exprimer sa pensée, sa vision, sa singularité. Quel que soit l’acte créatif, il nécessite de connaître et maîtriser les bons outils.

La Compagnie O’Navio a proposé, à partir de ses propres spectacles, de partager son expérience du « numérique » dans le processus de création. Elle a présenté son utilisation d’outils « hardware » (Raspberry Pi, robot Thymio, contrôleur Makey Makey…) et « software » : puredata (controle et communication), usine (son - lumière - vidéo), aseba (asservissement robotique), processing (programmes embarqués)...

Les expériences et les attentes des participants sur le numérique étant assez variés, la compagnie a pu également l’aborder, à l’inverse, comme une esthétique à part entière, un « sujet » de création.

Samedi 29 avril de 10h à 17h : les mains dans le cambouis !

Afin de poursuivre la réflexion, la Compagnie O’Navio a proposé aux participants une application concrète : entrer dans un processus de création avec un outil numérique, le robot Thymio.

Conçu à des fins pédagogiques par l’École polytechnique de Lausanne, Thymio offre de multiples possibilités de détournements artistiques. (voir ici la vidéo d’une « performance » réalisée par les étudiants de l’école d’art de Lausanne)

A partir de besoins concrets ou fictifs, les participants ont créé, par groupes de 3 ou 4 personnes, une proposition artistique autour du parcours du Petit Poucet, tout en étant accompagnés par les membres de la compagnie.

L’équipe a pu travaillé ou évoqué différentes technologies :

Retour en images :

Partenaires :

Les participant-e-s à cet événement :

Participant Fonction Structure
Émilie BARRIER Metteuse en scène / comédienne Radio Théâtre
Adrien BOUCHARD Directeur Adjoint AVEC en Limousin
Simon CHAPELLAS Régisseur général - accessoiriste Numérique Cie ONAVIO
Alban COULAUD Directeur artistique et metteur en scène Cie ONAVIO
Isabelle DECOUX Plasticienne Cie ONAVIO
Mathieu DUCHIER Musicien la reine Mab
Renaud FRUGIER Metteur en scène Méthylène Théâtre
Cédric MASSART Développeur TimGroup
Camille ROUZE Chargée de coopération culturelle, pôle spectacle vivant Le Lab
Maureen SIZUN Technicienne lumière Théâtre du Rond-Point

Partager


Recherche

Haut de page